La question des mobilités dans le centre-ville d’Albi

Suite à la parution de mes cartes recensant les commerces de l’hyper-centre et notamment ceux ayant fermé, de nombreuses personnes ont mis en cause l’extrême difficulté de se garer en ville. Tous pointent du doigt le manque de places de parking et leur prix trop élevé.

J’ai donc décidé de me pencher sur le sujet.

Tout d’abord, ce problème n’est pas spécifique à Albi. En effet, parmi les nombreux maux dont souffrent les centres-villes français, il y en a un qui fait l’unanimité : le manque d’accessibilité et notamment la difficulté d’y venir en voiture.

Il est certain que de plus en plus de communes optent pour des cœurs de villes piétonniers à l’image de La Rochelle, véritable précurseur en la matière.

Pour autant, au jour d’aujourd’hui, peut-on vraiment affirmer que les voitures sont bannies des centres urbains historiques?

Lire la suite

Publicités