Zones commerciales périphériques: la ceinture grise d’Albi

« Échangeurs, lotissements, zones commerciales, alignements de ronds-points… Depuis les années 60, la ville s’est mise à dévorer la campagne. »

En 2010, deux journalistes de l’hebdomadaire Télérama dressent ce constat lapidaire, dans un article consacré à l’enlaidissement de notre pays. Les auteurs tentent de comprendre « comment la France est devenue moche ».

Albi, ville moyenne d’environ 50 000 habitants et au cœur d’une aire urbaine qui en rassemble le double, n’échappe pas au phénomène. S’il est vrai que la ville rouge est réputée pour sa majestueuse cathédrale et la beauté de son centre historique, elle n’en reste pas moins, à quelques kilomètres de là, comme tant d’autres villes françaises, défigurée pour ne pas dire ravagée.

Lire la suite

Où est le centre-ville d’Albi?

Parler d’Albi, et plus précisément de son centre-ville, aurait dû, dès le départ, m’obliger à faire un effort de définition que je n’ai pas jugé nécessaire, tant la localisation de mon objet d’étude me paraissait évidente.

Pourtant, à la suite de nombreuses remarques dont mes cartes ont été l’objet, je mesure à quel point ce travail s’avère indispensable, bien qu’il ne soit pas aisé. En effet, délimiter, en géographie, est un exercice parfois périlleux et souvent subjectif.

Lire la suite

La majorité et l’opposition PS face aux problèmes du centre-ville: 1-1, la balle au centre

Dans le numéro d’avril d’Albimag, outil promotionnel de la politique municipale, la majorité de droite et l’opposition PS se sont emparées du problème des commerces du centre-ville à travers deux tribunes libres.

Au petit marché rue sainte-claire albi centre ville fonds de commerce vide

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’opportunisme et l’absence de projet sont de mise. En effet, il aura fallu un reportage au journal télé et un article dans un journal local pour qu’une partie de la classe politique albigeoise s’engouffre dans la brèche de la défense du centre-ville.

Lire la suite

La question des mobilités dans le centre-ville d’Albi

Suite à la parution de mes cartes recensant les commerces de l’hyper-centre et notamment ceux ayant fermé, de nombreuses personnes ont mis en cause l’extrême difficulté de se garer en ville. Tous pointent du doigt le manque de places de parking et leur prix trop élevé.

J’ai donc décidé de me pencher sur le sujet.

Tout d’abord, ce problème n’est pas spécifique à Albi. En effet, parmi les nombreux maux dont souffrent les centres-villes français, il y en a un qui fait l’unanimité : le manque d’accessibilité et notamment la difficulté d’y venir en voiture.

Il est certain que de plus en plus de communes optent pour des cœurs de villes piétonniers à l’image de La Rochelle, véritable précurseur en la matière.

Pour autant, au jour d’aujourd’hui, peut-on vraiment affirmer que les voitures sont bannies des centres urbains historiques?

Lire la suite

Commerces en danger : les zones commerciales n’expliquent pas tout

Récemment, à Albi, une campagne d’affichage sauvage a eu lieu dans le centre-ville. Son objectif était de dénoncer la concurrence déloyale des zones commerciales périphériques (Portes d’Albi, Lescure, Ranteil-Puygouzon, Le Séquestre…) subie par les commerces de la cité épiscopale  qui sont obligés de fermer les uns après les autres.

centre-ville Albi campagne commerces de proximité contre les zones commerciales rue Augustin Malroux

Boutique de retouche de vêtements, rue Augustin Malroux

Lire la suite